La présente mention est obligatoire selon la directive européenne 2009/136/CE. Pour fermer ce bandeau cliquez sur "j'accepte". Cela veut dire que vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies ne collectent pas vos informations personnelles. Nous utilisons des cookies uniquement pour améliorer votre navigation et votre expérience utilisateur, et pour connaitre la fréquentation de notre site via Google Analytics.

Charte de l'AFA

Présentation et histoire de l'acupuncture au travers de la Charte de l'Association Française d'Acupuncture. Vous pouvez retrouver cette charte sur le site AFA

 

  • Charte de l' Association française d'acupuncture (AFA) ou l'essentiel à savoir :

Depuis plus de 4 000 ans la Chine a développé une médecine très complète, avec un corpus théorique important comprenant une pharmacopée, des massages, une diététique, des manipulations, des actes chirurgicaux et une thérapeutique originale, l'acupuncture, appelée méthode des aiguilles et des moxas (zhen jiu fa).
Celle-ci est enracinée dans la culture traditionnelle chinoise et dans sa cosmologie particulière, dominée par la notion de Dao et représentant un univers constitué et animé par le Qi 氣 (souffle) à l'aide de modèles d'organisation symboliques (Yin/yang, Ciel/Terre/Homme, Cinq phases) ; c'est dans cette référence qu'elle amène à envisager l'homme dans sa totalité, comme un microcosme régi par les mêmes lois et siège des mêmes mouvements et transformations des souffles que l'univers entier. Car l'acupuncture est essentiellement une médecine des souffles (Qi) : sa méthode thérapeutique est liée à la personne, au lieu, à l'heure, c'est-à-dire à la qualité de souffle au moment où on le considère. Ceci explique que le même traitement chez la même personne puisse avoir des effets différents à quelques jours d'intervalle, qu'un traitement identique pour une même pathologie n'aura pas un succès équivalent chez deux patients différents. Ceci rappelle une notion connue en occident : l'occasion fugace d'Hippocrate que les chinois appellent deshi : obtenir le moment. Médecine du souffle ou des souffles, l'acupuncture régule leur perturbation avant même que la maladie se manifeste et prétend ainsi, comme c'était le cas en Chine, être une vraie médecine préventive.

Lire la suite...

Qu'est ce que l'acupuncture ?

Dominique Georget-Tessier, septembre 2008

Historique

L’acupuncture fait partie de la médecine traditionnelle chinoise.

On retrouve des documents écrits en Chine il y a environ 2000 ans, à l’époque des Han. Elle daterait en fait peut-être de cinq mille ans, à l’aube du règne de l’empereur Fou Hi. Pour la tradition orale elle décrit l’homme sain, son fonctionnement, ses relations avec l’univers, la survenue de maladies, leurs diagnostics, leurs traitements par les aiguilles (Zhen Jiu Fa : "méthode des aiguilles et des moxas"), par les plantes (phytothérapie chinoise), par la diététique, par les massages (tui na), par une pratique corporelle (taï chi chuan, qi gong)...

La pensée traditionnelle chinoise

Sa connaissance est incontournable pour qui pratique l’acupuncture et est un enrichissement considérable pour notre manière d’envisager le monde, l’homme, la maladie. La lecture des livres de François Cheng, du sinologue François Jullien spécialistes de cette approche nous donne un autre éclairage sur notre culture occidentale.

 

Lire la suite...

Les maladies pouvant être soignées par l'acupuncture

 Les 43 maladies reconnues par l'OMS (liste établie en 1979) 

ORL
-laryngite aigue et chronique
-sinusite aigue et chronique
-rhinite aigue et chronique
-grippe
-amygdalite aigue et chronique

Lire la suite...