La présente mention est obligatoire selon la directive européenne 2009/136/CE. Pour fermer ce bandeau cliquez sur "j'accepte". Cela veut dire que vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies ne collectent pas vos informations personnelles. Nous utilisons des cookies uniquement pour améliorer votre navigation et votre expérience utilisateur, et pour connaitre la fréquentation de notre site via Google Analytics.

Syndrome d'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques

Dr Georget Tessier, juin 2013

(SICEM)

Il existe certainement un rapport entre l’augmentation des champs électromagnétiques de haute et basse fréquence et le développement de pathologies neurodégénératives. Les autorités sanitaires ont tendance à dénier le résultat d’études scientifiques.La réglementation, qui existe cependant est laxiste.

Lire la suite...

Repenser le cancer du sein

Sources Réseau Environnement Santé, Décembre 2010

Le RES a traduit l'article de la revue "Health & Environment on line" sur le rôle des Perturbateurs endocriniens dans l'accroissement du risque de développer le Cancer du sein.

Lire la suite...

Un infarctus, oui, mais bio ! Ou boycottons l’huile de palme.

Article édité avec l'aimable autorisation de son auteur : le Dr Liagre Joël, que vous pouvez retrouver sur son blog

Faites l’expérience : dans un magasin bio, regardez attentivement les étiquettes et essayer de trouver un produit manufacturé sans huile de palme !

Mission quasi impossible.

L’huile de palme est partout, hydrogénée ou pas, elle à envahi  tous les produits manufacturés de l’industrie agro-alimentaire, et c’est un comble, les produits bio

Lire la suite...

le cycle NO/ONOO des maladies de l'hypersensibilité confirmé

Sources : Réseau Environnement Santé, Juillet 2010

Martin PALL : le cycle NO/ONOO des maladies de l'hypersensibilité confirmé par une équipe romaine.
Portland. Oregon.  5 Juillet 2010 

A Rome, une équipe de chercheurs indépendants vient de confirmer le mécanisme physiologique de l'hypersensibilité chimique multiple (MCS) proposé par le biochimiste Martin L Pall.

Lire la suite...

Nanomatériaux

Sources : Réseau Environnement Santé, Juillet 2009

Les perturbateurs endocriniens (PE) dans les crèmes solaires représentent un risque pour l’adulte, mais aussi pour l’enfant.

L’attention a commencé à être attirée sur les risques liés aux PE dans les filtres anti-UV à la suite de la publication en 2001 d’un article de chercheurs de l’Institut de Pharmacologie et de Toxicologie de l’Université de Zürich (Schlumpf, 2001).

Lire la suite...

A propos du livre de Pierre Weill

Dominique Georget-Tessier, novembre 2010 

"MON ASSIETTE, MA SANTE, MA PLANETE"  Pierre Weill, Plon, 2010

Pierre Weill, agronome et chercheur, est le fondateur de l’Association Bleu, Blanc, Cœur, association qui développe les sources végétales traditionnelles riches en oméga 3 dans l’alimentation des animaux (herbe, lin, luzerne, lupin).

En collaboration avec l’INRA,  le CNRS, l’INSERM, Pierre Weill a participé à de nombreuses études montrant les effets de l’alimentation sur la santé humaine  et plus particulièrement sur l’importance des Oméga 3 comme facteur déterminant de l’équilibre entre notre alimentation et notre santé. 

Lire la suite...

Bisphénol A et cancer du sein

BISPHÉNOL A et DISTILBÈNE : L'exposition prénatale augmente le risque de cancer du sein

Sources : Université de Yale "Prenatal Exposure To BPA and DES May Increase Breast Cancer Risk", Hormones et cancerDOI: 10.1007/s12672-010-0015-9, mise en ligne, Yann-Mickaël Dadot, Santé log, le 29 mai 2010 (Vignette Medela) - (Article pdf)

Lire la suite...

La malbouffe rendrait « addict »

Charlotte Jéhanno. D’après un article du New Scientist, 8 septembre 2010.

De récentes études ont montré que la malbouffe pouvait créer une dépendance semblable à celle provoquée par les drogues dures.

Lire la suite...

La vitamine D : toujours d'actualité

27/09/2010 | Pédiatrie

Indissociable de l'histoire de la pédiatrie par son rôle dans la prévention du rachitisme, la  vitamine D reste d'actualité.  Le rachistisme a pratiquement disparu des services de pédiatrie depuis 1992, date de l'enrichissement des laits infantiles. (400 à 600 Ui/l). Il ne concerne plus que le nourrissons à peau pigmentée ou alimentés prématurément au lait de vache.

Lire la suite...