MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction)

ou « Réduction du stress basée sur la pleine conscience » est le nom donné par Jon Kabat-Zinn1 au programme qu’il développe à la clinique de réduction du stress du centre hospitalier du Massachusetts depuis 1979, devenue maintenant le CFM, “Center for Mindfulness in Medecine, Health Care, and Society“. A sa suite, le psychiatre canadien Zindel Segal élabore le programme MBCT “Mindfullness Cognitive Therapy), thérapie cognitive basée sur la pleine conscience, pour la prévention des rechutes dépressives

En Europe, cette technique se développe grâce à l’ ADM (Association pour le Développement de la Mindfullness ) ainsi qu’ aux travaux de Christophe André, psychiatre à l hôpital Sainte Anne et auteur de nombreux livres sur la méditation.Elle est de plus en plus utilisée par les médecins comportementalistes, en psychiatrie mais aussi en cancérologie et dans les services de prise en charge de la douleur.

Conçue initialement pour réduire le stress, cette méthode s’adresse maintenant, aux personnes atteintes de douleurs chroniques,, d’anxiété ou suivant des traitements lourds. Cette méthode a contribué largement à l’amélioration de la qualité de vie de nombreux patients.  Plus de 17 000 personnes ont aujourd’hui suivi ce programme d’apprentissage ; plus de 5000 médecins et d’innombrables professionnels du soin de par le monde s’y réfèrent dans leur travail quotidien.

la MBSR s’appuie sur un enseignement bouddhiste millénaire connu sous le nom de Mindfulness , pratique de la Pleine Conscience. Il s’agit, d’un exercice que l’on cultive en prêtant une attention particulière à l’instant présent, en goûtant la saveur unique de l‘instant présent. Il s’agit d’apprendre à être, ici et maintenant, “dans le but de vivre sa vie comme si elle importait vraiment”  (J.K.B.)

Le programme MBSR tel qu’il a été codifié par J.K.Z et repris par l’ ADM2 en Europe consiste à guider les participants à progresser dans l’apprentissage de leur propre expérience méditative. C’est celui qui est utilisé dans les hôpitaux. Il comprend 8 sessions de deux heures trente réparties sur huit semaines, animées par un enseignant ADM, réunissant une vingtaine de participants.

Au cours de ce programme, les participants s’engagent à participer à toutes les séances, à effectuer les pratiques quotidiennes recommandées et enfin, de participer à la journée de pleine conscience prévue en cours de programme.

Chaque session MBSR comprend des pratiques méditatives permettant de prendre conscience du fonctionnement en pilotage automatique, des ruminations mentales, des émotions en relation avec les sensations corporelles, des habitudes et des encodages comportementaux de la vie quotidienne.

Un temps significatif est dédié aux commentaires des participants qui partagent leur expérience, soutenus par l’enseignant dans l’exploration de celle-ci. Chacun pourra ainsi être invité à cheminer vers des pistes à explorer pour mieux réguler son stress en fonction de ses propres réalités et compréhensions du moment.

Ancré dans le courant de la médecine intégrative (médecine qui considère la patient comme une globalité : un corps/esprit réuni), le programme MBSR permet de trouver et développer ses propres ressources, créant ainsi les conditions favorables à une meilleure santé ainsi qu’à la gestion de la maladie chronique.

Nombre d’études ont montré l’efficacité du programme MBSR dans la gestion de la douleur, en particulier la douleur chronique, l’anxiété. Des contrôles à long terme (actuellement sur une période de 4 ans) ont montré que le programme en 8 semaines continue de prodiguer ses bénéfices.

Des protocoles de recherche sont actuellement à l’étude ou en cours dans les pays francophones, en particulier dans notre région dans le centre d’hématologie de la côte basque.

_______________________________________________________________

1John Kabat Zinn, “Au cœur de la tourmente, la pleine conscience” ; Editions De Boeck, 2009.

2ADM : Association pour le Développement de la Mindfullness.

_______________________________________________________________

Références Bibliographiques :

Fr. ROSENFELD: “Méditer, c’est se soigner” ; éditions 2007, Les Arènes

Christophe ANDRE : tous ses livres

Matthieu RICARD : “Plaidoyer pour la bienveillance” ; Nil éditeur, 2013 ;

Matthieu RICARD : “L’art de la méditation

J. KABAT-ZINN : “Où tu vas, tu es” ; éd J’ai lu, 1996

Thich Nhât HANH : tous ses livres, en particulier “Le livre de la pleine conscience” et “La sérénité de l’instant

 

 

Des méditations guidées peuvent être utilisées sans modération et avec un grand intérêt à l’aide des CD qui accompagnent les livres suivants :

John KABAT-ZINN : “Méditer

Christophe ANDRE : “Méditer jour après jour“;  édition l’iconoclaste, 2011

John KABAT-ZINN,  Zingel SEGAL,  John TEASDALE,  Mark WILLIAMS : “Méditer pour ne plus déprimer” ; Odile Jacob, 2009

 

Ainsi que sur le site de Stéphane Faure, instructeur MBSR :

EUTHYMIA ( http://www.euthymia.fr/enseignant_pleine_conscience_mindfulness_mbsr.htm ) :

en allant sur enseignant puis sur méditation guidée MP3