Séance d’hypnose et atelier d’autohypnose

La séance d’hypnose :

La première séance individuelle vous permet d’aborder votre demande et de voir si celle-ci correspond bien à une des indications de l’hypnose. Je vous transmettrai les bases de l’autohypnose afin de vous rendre le plus vite possible autonome. Des séances en groupe peuvent vous être également proposées pour développer votre propre boite à outils hypnotique et développer l’autohypnose.

Le nombre de séances dépend de l’indication et de chaque personne

Les ateliers d’autohypnose en groupe : de 5 à 8 participants

L’objectif : Les ateliers d’autohypnose permettent d’activer ce processus naturel qu’est l’hypnose, pour

  • Mobiliser ses ressources internes et renforcer son énergie
  • Renforcer son équilibre face aux situations stressantes, apprendre à mieux réguler ses émotions et à cultiver la joie

On peut présenter une douleur physique et/ou psychique chronique (dont la cause a été identifiée ou non), ou bien subir un autre inconfort avec des répercussions sur leur qualité de vie.

Il est conseillé de refaire les exercices et les répéter autant que possible régulièrement pour les utiliser, pour progresser (tel l’apprentissage d’un instrument de musique) et améliorer sa qualité de vie.

_________________________________

L’apprentissage d’exercices d’autohypnose permet au patient à induire une auto activation de conscience, d’accéder à des compétences qu’il a en lui (les souvenirs heureux, les apprentissages réussis, revécus sensoriellement) et qu’il peut à la fois revisiter et réactualiser pour faire face aux modifications corporelles (douleur, invalidité) ainsi qu’à l’état dépressif pouvant être généré par la maladie chronique. Il s’agit de dialoguer avec la partie inconsciente et pleine de sagesse de soi-même… « On s’en remet alors à cette partie de soi qui sait ce qu’il faut faire, même si je ne sais pas que je le sais« 1.

L’aptitude à l’autohypnose est variable suivant les patients. La construction de l’objectif en termes précis est importante mais pas forcément nécessaire. Le patient devient actif par la pratique des exercices d’autohypnose, engagé dans son processus de guérison, de croissance, le processus même de la vie.

RDV tous les 15 jours, le jeudi 12h45 à13h 45, 24 avenue Rauski, à Pau.

Séance individuelle d’hypnose

Les séances d’hypnose ont lieu à mon cabinet médical. La durée de la séance est de 40 minutes.

Sur Rendez-vous – 60€ la séance.

J’ai été formée à l’hypnose et aux thérapies d’activation de conscience par Jean Becchio ( Diplôme Universitaire d’hypnose médicale en 2015) et par Claude Virot (Institut Emergence ) de 2015 à 2018.


Gérard SALEM, Éric BONVIN, Soigner par l’hypnose, Éd. Elsevier, 2012

Indications de l’hypnose

I Indications de l’hypnose en médecine et chirurgie (Stewart, Mayo Clinic, 2005)

1/ En aigu

  • Anesthésie sous hypnose dans les interventions chirurgicales et les petites interventions (soins infirmiers douloureux, pansements des grands brûlés), soins dentaires, pose de cathéter, pose de drain…
  • Douleurs aigües
  • Hypnose comme anesthésie pour l’accouchement a été utilisée avec succès et fait l’objet de nombreuses évaluations
  • Claustrophobie avant un examen par IRM
  • En médecine dentaire : contrôle de la douleur et de la peur des soins, bruxisme, intolérance aux prothèses
  • Soins palliatifs

2/ En chronique

(suite…)

Histoire de l’Hypnose

L’histoire de l’hypnose : l’antiquité

Le mot hypnos est relié au dieu grec Hypnos qui, pendant le sommeil, répare le corps, cicatrise les plaies et console les patients. En fait, l’hypnose n’est pas un sommeil : c’est une modification de l’activité de la conscience caractérisée par une orientation de l’attention.

Bien avant l’hypnose à proprement parler, les états de transe étaient utilisés à des fins thérapeutiques : on sait que déjà les hommes du paléolithique utilisaient la transe provoquée par la danse à des fins de guérison, que les chamanes de tous les continents se mettaient en état modifié de conscience avec les chants, des tambours, des flûtes, des danses et d’éventuelles potions magiques, état les amenant à avoir des visions susceptibles d’apporter de l’aide à une personne, à la tribu, à un animal.

L’origine de l’hypnose est très ancienne. Elle était déjà utilisée en Grèce dans les temples d’Épidaure. Les prêtres guérisseurs, les « iatromantis », littéralement « voyants médecins », (terme qui désigne aussi Apollon, et Asclépios, le fils d’Apollon), proposaient d’abord des pratiques de purification s’étendant sur plusieurs jours. Etaient associés, diètes, massages, bains : à Épidaure, de nombreuses sources chaudes et froides attestent de l’utilisation de ces eaux à des fins soignantes.

(suite…)

Qu’est-ce que l’hypnose et les thérapies d’activation de conscience ?

L’hypnose, une capacité naturelle de notre cerveau

L’hypnose est une des nombreuses modalités du fonctionnement naturel et habituel du cerveau humain, une capacité à laquelle on peut avoir accès. C’est « une expérience d’imagination guidée dont la conséquence est une hyper-suggestibilité, une augmentation de la réceptivité. Cet état est amplifié avec l’aide du thérapeute. La vie est en effet une flamme, qu’on peut activer ou désactiver (Jean Becchio, 2014).

C’est un état de conscience dans lequel on tourne son attention vers l’intérieur sans perdre le contact avec le monde extérieur : il n’est pas possible de cambrioler une boutique en mettant les vendeuses sous hypnose ! Tout le monde a vécu des moments de transe naturelle, en train, en regardant le paysage à travers la vitre, dans une lecture, en regardant un film en étant fasciné par l’histoire du héros, en écoutant et regardant un orateur, homme politique ou autre, sur la plage, abandonné sur le sable chaud à écouter le bruit des vagues, en dansant sur certaines musiques, lorsque nous rêvons, imaginons, lorsque notre regard est capté par une image sur un mur ou encore pour les artistes, en étant plongés dans leur inspiration créatrice et bien sûr en état amoureux… : on est ici et ailleurs à la fois.

Dans la transe naturelle (quand nous sommes « dans la lune ») nous sommes présents et absents en même temps. Cet état est essentiel pour notre équilibre psychique. Il permet de faire des liens entre toutes nos expériences et de digérer, d’intégrer « nos expériences de vie », sans pour autant les effacer. C’est une hyper sensorialité, un hyper-réveil qui peut être réalisé seul (c’est l’autohypnose, pratique complémentaire très utile en cas de maladie chronique) ou avec l’aide d’un hypnothérapeute.

L’autohypnose consiste à rentrer par ses propres moyens en état modifié de conscience. Il existe une multitude de techniques.

(suite…)