Charte de l’AFA

Présentation et histoire de l’acupuncture au travers de la Charte de l’Association Française d’Acupuncture. Vous pouvez retrouver cette charte sur le site AFA

 

  • Charte de l’ Association française d’acupuncture (AFA) ou l’essentiel à savoir :

Depuis plus de 4 000 ans la Chine a développé une médecine très complète, avec un corpus théorique important comprenant une pharmacopée, des massages, une diététique, des manipulations, des actes chirurgicaux et une thérapeutique originale, l’acupuncture, appelée méthode des aiguilles et des moxas (zhen jiu fa).
Celle-ci est enracinée dans la culture traditionnelle chinoise et dans sa cosmologie particulière, dominée par la notion de Dao et représentant un univers constitué et animé par le Qi 氣 (souffle) à l’aide de modèles d’organisation symboliques (Yin/yang, Ciel/Terre/Homme, Cinq phases) ; c’est dans cette référence qu’elle amène à envisager l’homme dans sa totalité, comme un microcosme régi par les mêmes lois et siège des mêmes mouvements et transformations des souffles que l’univers entier. Car l’acupuncture est essentiellement une médecine des souffles (Qi) : sa méthode thérapeutique est liée à la personne, au lieu, à l’heure, c’est-à-dire à la qualité de souffle au moment où on le considère. Ceci explique que le même traitement chez la même personne puisse avoir des effets différents à quelques jours d’intervalle, qu’un traitement identique pour une même pathologie n’aura pas un succès équivalent chez deux patients différents. Ceci rappelle une notion connue en occident : l’occasion fugace d’Hippocrate que les chinois appellent deshi : obtenir le moment. Médecine du souffle ou des souffles, l’acupuncture régule leur perturbation avant même que la maladie se manifeste et prétend ainsi, comme c’était le cas en Chine, être une vraie médecine préventive.

(suite…)

MTC et printemps

Le printemps en médecine traditionnelle chinoise : CHUN (4 Février – 4 Mai)

Le caractère chinois, Chun, qui désigne le printemps évoque le soleil qui monte à travers les arbres ; c’est la montée initiale du yang à travers les formes qu’il réchauffé et ranime. C’est le matin de l’année, la poussée de la vie d’une plante. Cela correspond au caractère Sheng, la création, la naissance, la vie. De même, le Qi du foie, qui est l’organe correspondant au printemps, aime « être à l’aise « et se déployer sans obstacle, sans nœud.

Le matin lorsque nous nous réveillons et passons de la position allongée à la position verticale et orientons notre regard vers l’extérieur, nous mobilisons cette énergie du printemps réveil, yeux ouverts, extériorisation, verticalité, tonus musculaire, ce qui, en MTC (médecine traditionnelle chinoise) correspond au mouvement du bois et à l’organe foie. Chaque printemps, chaque matin, remettent l’homme en phase avec les empreintes de la naissance et de la toute première enfance.

« Les 3 mois de printemps sont appelés à jaillir et déployer » (Su Wen ; chapitre 2)

Le QI du sang doit circuler librement dans les muscles.
Il est important de prendre soin de ses tendons.

  • Nombre 8
  • Elément : bois
  • Saveur : acide
  • Couleur : bleu vert
  • Symbole : dragon
  • Organe : foie
  • Organe des sens : la vue
  • Qualité à cultiver : la bienveillance (mouvement d’extériorisation), la générosité

Conseils diététiques

  • Alléger la nourriture (jeûne éventuel ou mono diète ou bouillon de légumes une fois par semaine) ;
  • Consommer des légumes cuits à la vapeur, les champignons shiitakés, les feuilles d’épinards, les choux frisés, les brocolis, les courgettes, haricots mange-tout, les asperges, les fruits, les huiles de première pression à froid olive colza, boire des tisanes, du thé vert ;
  • Diminuer les pâtisseries, les sucreries, le tabac, l’alcool, les graisses animales, les céréales riches en gluten, les produits laitiers bovins ;
  • Consommer des aliments dépuratifs (chicorée, endive, scarole, frisée, épinards, oseille, radis, fèves…)

Dao Yin

  • Les étirements des méridiens. Le tigre.
  • Qi Gong pour nourrir les tendons ;
  • La marche. Regarder au loin les grands espaces ;
  • Les 6 sons (de Sun Si Miao), le son pour le foie est le son Xu ; Inspirer silencieusement « comme si on humait une fleur en adressant le parfum au centre du bassin », puis expirer le son Xu (chuu : la note la) ; Couleur bleu-vert, les yeux extériorisent les toxines. On laisse vibrer le son le long de la colonne vertébrale.

Les plantes régulatrices ; feuilles de cassis, romarin, pissenlit, angélique, aubier de tilleul, plantain, verge d’or, le calendula, la centaurée, la busserole, la chélidoine, le chardon marie, l’artichaut, l’épine-vinette, la reine des prés, le radis noir.

Tisane de printemps ; 10 gr de feuilles de cassis, 5 gr de prêle, 10 gr de busserole, 10 gr de romarin (sommités fleuries), 10 gr de calendula, 10 gr de petite centaurée, 10 gr d’hépatique des fontaines, 10 gr de gaillet jaune.
Faire infuser 10 minutes 1 cuillère à café du mélange dans un grand bol d’eau bouillante. Boire 2 à 3 fois par jour.
_______________________________________________________________________________
BIBLIOGRAPHIE

Traduction par Elisabeth ROCHAT DE LA VALLEE et Claude LARRE : « Huangdi Nei Jing, Su Wen »

Docteurs J.M. EYSSALET, Evelyne MAMNIC : « La médecine chinoise, santé, forme, diététique« 

J. BARRY : « Les Cahiers de Yang Sheng« 

Qu’est ce que l’acupuncture ?

Dominique Georget-Tessier, septembre 2008

Historique

L’acupuncture fait partie de la médecine traditionnelle chinoise.

On retrouve des documents écrits en Chine il y a environ 2000 ans, à l’époque des Han. Elle daterait en fait peut-être de cinq mille ans, à l’aube du règne de l’empereur Fou Hi. Pour la tradition orale elle décrit l’homme sain, son fonctionnement, ses relations avec l’univers, la survenue de maladies, leurs diagnostics, leurs traitements par les aiguilles (Zhen Jiu Fa : « méthode des aiguilles et des moxas »), par les plantes (phytothérapie chinoise), par la diététique, par les massages (tui na), par une pratique corporelle (taï chi chuan, qi gong)…

La pensée traditionnelle chinoise

Sa connaissance est incontournable pour qui pratique l’acupuncture et est un enrichissement considérable pour notre manière d’envisager le monde, l’homme, la maladie. La lecture des livres de François Cheng, du sinologue François Jullien spécialistes de cette approche nous donne un autre éclairage sur notre culture occidentale.

(suite…)

Apport de l’acupuncture dans le traitement des stérilités féminines

Dominique Georget-Tessier, Novembre 2010

Un couple sur sept consulte au moins une fois pour des difficultés à concevoir un enfant et un sur dix suit des traitements pour y remédier : ce motif de consultation absent au début de mon exercice est devenu fréquent et il ne se passe pas de mois sans qu’une nouvelle patiente ne se présente avec cette demande.
Dans une intervention faite le 14 octobre 2010 au cours des journées européennes de gynécologie qui se tenaient à Montpellier, le professeur Sultan a rappelé le rôle des perturbateurs hormonaux tels que les phtalates, le bisphénol A, les pesticides dans la fonctionnalité des ovocytes et qui plus est dans les ovocytes du fœtus femelle atteignant dès avant la conception la fonction de reproduction ! (suite…)

Cancer et acupuncture

Avec l’aimable autorisation de l’auteur : Bernard Desoutter

Accompagnement par acupuncture des patients cancéreux en cours de traitement.

Résumé : De plus en plus de patients traités pour un cancer associent à leur traitement les aides apportées par les médecines complémentaires, en particulier l’homéopathie, la phytothérapie et l’acupuncture. Devant cette constatation, il nous a semblé intéressant de réaliser une synthèse des problèmes rencontrés lors des traitements allopathiques souvent agressifs et d’analyser l’apport de l’acupuncture dans l’accompagnement des patients traités dans le cadre de cette pathologie. Seront mis en évidence les traitements proposés    dans les nausées, vomissements et troubles digestifs lors des chimiothérapies, les  conséquences hématologiques, la fatigue, les symptômes généraux et les conséquences locales de la radiothérapie.

(suite…)

Acupuncture et gonarthrose

Article édité avec l’aimable autorisation de la direction de la revue « Acupuncture & Moxibustion », Jean-Marc Stephan

« L’acupuncture a une efficacité spécifique dans le traitement de la gonarthrose », par Olivier Goret

Witt C, Brinkhaus B, Jena S, Linde K, Wagenpfeil S, Hummelsberger J, Whalther HU, Melchart D, Willich SN.
Acupuncture in patients with osteoarthritis of the knee : a randomised trial.
Lancet 2005;366:136-43.

(suite…)

Traitement de la migraine par acupuncture à l’hôpital de Lariboisière : Anita Bui, Dominique Valade

Article édité avec l’aimable autorisation de la direction de la revue « Acupuncture & Moxibustion », Jean-Marc Stephan

RESUME : Le premier centre d’urgence des céphalées en Europe situé à l’hôpital Lariboisière à Paris accueille les patients 24heures/24. L’acupuncture peut trouver sa place dans ce cadre stressant que sont les urgences après avoir éliminé toutes les causes vasculaires et neurochirurgicales par une démarche diagnostique rigoureuse. C’est alors que, pour les céphalées primitives, l’acupuncture peut être d’un grand secours et notamment pour la maladie migraineuse avec ou sans aura où les résultats sont prometteurs. (document pdf)

(suite…)

Acupuncture et boulimie

Article édité avec l’aimable autorisation de l’auteur : Dr Stéphan JM. « Comment traiter la boulimie par acupuncture« . Méridiens 2000 ; 114 : 119 – 146

RESUME : Encore inconnue il y a 30 ans, la boulimie ne cesse d’étendre ses ravages. Elle touche environ 3% des femmes jeunes et est 4 fois plus fréquente que l’anorexie mentale. La boulimie consiste en un besoin impulsif et violent de manger, qui peut être indépendant de toute faim véritable et que la satiété ne calme pas. Après l’absorption rapide et sans plaisir d’une quantité parfois énorme de nourriture, les boulimiques tentent de l’éliminer en vomissant, en prenant des diurétiques voire des laxatifs, le plus souvent en cachette, dans la honte et la culpabilité.

(suite…)

Acupuncture en psychologie

Article de Eric KIENER, Congrès de LYON, 2009, sources FA.FOR.ME.C

ANXIETE GENERALISEE, ANGOISSE QUELQUES REPONSES DE L’ACUPUNCTEUR

Résumé : L’auteur tente de décoder les symptômes classiquement vécus et exprimés dans notre mode moderne afin de leur trouver une correspondance dans les textes de médecine chinoise traditionnelle.
L’intérêt est de proposer des solutions thérapeutiques simples à des situations fortement consommatrices de médications allopathiques aux conséquences non négligeables, quant à la vigilance et la concentration et au niveau de la qualité de vie, sans oublier le budget des assurances maladies.

Rappel des définitions modernes de l’anxiété et de ses comportements satellites : l’angoisse étant l’acmé de la situation.

La référence actuelle est la classification américaine DSM IV que l’on trouve sous le titre de « American Psychiatric Assocation », DSM-IV Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, Masson, 1996.

(suite…)

Acupuncture et oligospermie

Article édité avec l’aimable autorisation de la direction de la revue « Acupuncture & Moxibustion », Jean-Marc Stephan

« L’acupuncture améliore le spermogramme en cas d’oligo-asthéno-tératospermie », par Nguyen Trong Khanh et Johan Nguyen.
Gurfinkel E, Cedenho AP, Yamamura Y, Srougi M. Effects of acupuncture and moxa treatment in patients with semen abnormalities. Asian J Androl 2003; (5):345-348. (document pdf)

(suite…)

Acupuncture et PMA

Article édité avec l’aimable autorisation de la direction de la revue « Acupuncture & Moxibustion », Jean-Marc Stephan

Procréation médicalement assistée : l’acupuncture élève le taux de grossesse après transfert d’embryons

Paulus WE, Zhang Mingmin, Streler E, El-Danasouri I, Sterzik.
Influence of acupuncture on the pregnancy rate in patient who undergo assisted repoduction therapy. Fertility and Sterility. 2002 ; 77(4) : 721-4. (document pdf)

(suite…)

Traitement par Acupuncture du syndrome mains-pieds

Article édité avec l’aimable autorisation de la direction de la revue « Acupuncture & Moxibustion », Jean-Marc Stephan

Traitement par Acupuncture du syndrome mains-pieds chez les patients sous chimiothérapie par Philippe Jeannin 

Résumé : Ce syndrome se manifeste par des paresthésies très douloureuses à type de picotements violents ou de brûlures des extrémités, modifiant la préhension des objets ou de la marche. Seule l’acupuncture enraye un tel effet secondaire et optimise ainsi les chances de rémission voir de guérison de patients sous chimiothérapie. (document pdf)

(suite…)

Traitement par Acupuncture du syndrome mains-pieds

Article édité avec l’aimable autorisation de la direction de la revue « Acupuncture & Moxibustion », Jean-Marc Stephan

Traitement par Acupuncture du syndrome mains-pieds chez les patients sous chimiothérapie par Philippe Jeannin

Résumé : Ce syndrome se manifeste par des paresthésies très douloureuses à type de picotements violents ou de brûlures des extrémités, modifiant la préhension des objets ou de la marche. Seule l’acupuncture enraye un tel effet secondaire et optimise ainsi les chances de rémission voir de guérison de patients sous chimiothérapie. (document pdf)

(suite…)

Les maladies pouvant être soignées par l’acupuncture

 Les 43 maladies reconnues par l’OMS (liste établie en 1979) 

ORL
-laryngite aigue et chronique
-sinusite aigue et chronique
-rhinite aigue et chronique
-grippe
-amygdalite aigue et chronique

(suite…)

Les 7 sentiments (qi qing)

Article du Dr Gilles ANDRÈS – (Sources : F.A.FOR.ME.C.)

Introduction
Dans l’organisation subtile de l’homme, la médecine chinoise distingue trois niveaux :

  • celui des shen principes organisateurs de la vie de l’être humain, en particulier pour ceux qui sont situés avant le cœur des shen, les hun et les po, le shen étant le principe fondateur et central, les hun et les po permettant d’explorer respectivement les états supérieurs et inférieurs de l’être.
  • celui des “désirs fondamentaux”, des “vouloir vivre”, les wu zhi. Liés au jing et à la pulsion fondamentale de la vie, ils se déclinent en cinq : colère (nu), joie (xi), souci (si), tristesse (you), peur (kong) correspondant ainsi aux cinq agents bois, feu, métal, eau. L’excitation générale des cinq désirs (wu zhi) est en particulier un des éléments physiopathologiques des folies furieuses (kuang).
  • – Celui des sept sentiments (qi qing) qui correspond aux mouvements subtils du qi engendrés par les sentiments et à la source des maladies internes.

    (document pdf)

(suite…)